UNE AUGMENTATION INDIRECTE DES PRIX DES TÉLÉPHONES ET DES TERMINAUX TÉLÉPHONIQUES

Depuis le 1er octobre 2020, les téléphones et terminaux téléphoniques importés au Cameroun sont soumis à des droits et taxes. La gestion de ces prélèvements sera assurée par les opérateurs téléphoniques opérant au Cameroun.

Dans ce communiqué de presse il en ressort tout simplement que : le commerçant dédouane la marchandise et le client qui est en fait un consommateur le dédouane à son tour. Est-il possible de connaître le fondement et la raison d’être de cette taxation ? Cela demeure pour le moment un mystère pour beaucoup d’entre nous.

Tout en sachant que le Cameroun ne produit pas de téléphones, Il était donc logique que les importateurs paient les frais de douane. Mais à présent, c’est au tour du consommateur final de payer aussi les frais de douane comme cela se fait lors des ventes de véhicules neufs achetés au Cameroun. La conséquence immédiate de ce communiqué de presse sera la montée vertigineuse des coûts des téléphones et terminaux téléphoniques. 

La question qui taraude les esprits est cette de savoir si les étrangers séjournant au Cameroun et utilisant une puce locale devront déclarer leurs téléphones à la douane ? Selon le fondement de ce communiqué, on serait tenté de répondre par l’affirmative, puisque les opérateurs procéderont à la collecte des frais de douane.

Cette affaire est à suivre de très près car le pouvoir d’achat au Cameroun est déjà très bas en période normale, et la situation s’est un peu plus aggravée depuis l’apparition de la pandémie à COVID-19

You may like

In the news