Scandale : Adèle Mballa accusée de détournements

La présentatrice vedette du journal de 20 h 30 est accusée par des responsables du Rassemblement démocratique du Peuple camerounais d'avoir détourné près de 465 946 619 millions de F CFA. Plusieurs documents ont été vus avec le nom d'Adèle Mballa et ces documents renvoient à une affaire de détournements de 465 946 619 millions et elle fait grand bruit sur les réseaux sociaux. 

Pour la petite histoire, la journaliste à la tête de l'entreprise Graceland Sarl avait obtenu par appel d'offres le 19 juillet 2016 un marché de 465 946 619 millions pour les travaux d'entretien de certaines routes principales en terre dans trois départements notamment le Nyong et Kelle, Nyong et So'o et Mefou et Akono et les tronçons concernés étaient ceux de Mbalmayo-Akono, Ngoumou - Otélé, Otélé - Eseka et devait les livrer après 12 mois mais depuis peu, des rumeurs de corruption et de détournement de fonds public pèsent désormais sur l'entreprise de la journaliste car les travaux n'auraient prétendument pas été réalisés entièrement.

 Les accusations ont été proférées par Simon Pierre Ndjiki Mpeck qui est le président de section du RDPC dans le Nyong et Kelle- centre et d'après des sources, ce dernier aurait porté plainte contre Graceland Sarl et le 14 juillet 2018, il aurait saisi le procureur général du Tribunal criminel spécial.

Vous avez apprécié cet article? Restez informé en adhérant à notre newsletter!

commentaires

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire

à propos de l'auteur

Jeune traductrice indépendante qui aime tous ce qui a trait à l'écriture et au partage des connaissances, une manière pour moi de mettre des couleurs dans vos vies.