Rapport hebdomadaire du suivi de la sécurité au Nigeria du 31 octobre au 6 novembre

Nous vous présentons ci-dessous une visualisation et une description de certains incidents de violence politique les plus significatifs survenus au Nigeria du 31 octobre au 6 novembre 2020. Cette mise à jour représente également la violence liée à Boko Haram au Cameroun, au Tchad et au Niger. Ces incidents sont inclus dans le Suivi de la sécurité au Nigeria.

  • Le 31 octobre : Les forces américaines ont tué six bandits présumés au cours d’une mission de sauvetage d’un citoyen américain enlevé dans les environs d’Illela, Sokoto.
  • Le 31 octobre : Des officiers de police ont tué un journaliste en garde à vue à Agege, Lagos.
  • 1er novembre : Boko Haram a tué douze personnes et en a kidnappé neuf à Chibok, Borno.
  • 1er novembre : des ravisseurs en ont enlevé quatre à Calabar South, Cross River.
  • 2 novembre : une mine terrestre de Boko Haram a tué neuf soldats nigérians à Abadam, Borno.
  • 2 novembre : la force opérationnelle conjointe civile a tué des « dizaines » (estimées à vingt) de militants de Boko Haram à Nganzai, Borno.
  • 3 novembre : des tireurs ont tué et kidnappé un militant à Igabi, Kaduna.
  • 4 novembre : un bandit et deux civils ont été tués lors d’un affrontement à Kaura-Namoda, Zamfara.
  • 5 novembre : des hommes armés ont tué un officier du Corps de sécurité et de défense civile du Nigeria et un justicier, et ont kidnappé deux étudiants à Yola, Adamawa.
  • 5 novembre : les troupes nigérianes ont tué cinq bandits et perdu un soldat à Faskari, Katsina.
  • 5 novembre : des hommes armés ont enlevé seize personnes à Owo, Ondo.

You may like

In the news