Mali : 3 jours de deuil après une attaque meurtrière

Plusieurs soldats et civils tués, d’autres blessés lors d’une attaque dans la région de Mopti au Mali

Dans le cadre d’un deuil national de trois jours, le Mali a procédé jeudi à un hommage aux victimes de l’attaque terroriste de mardi qui a fait au moins 11 morts coté soldats et 12 chez les civils, C’est ce qui ressort du communiqué officiel.

L’annonce a été faite par le président de transition Bah N’Daw dans une déclaration publiée après une réunion du cabinet mercredi.

Cette attaque s’est produite mardi dans les villes de Sokoura et Paroukou, dans la région de Mopti, au centre du Mali. L’armée a déclaré qu’un raid aérien avait été lancé, tuant plusieurs terroristes et détruisant deux véhicules. Le chef de l’Etat a également présenté ses condoléances aux familles des victimes et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Depuis le coup d’État du 18 août dernier contre l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, régulièrement accusé par l’opposition d’être incapable de faire face aux problèmes de sécurité dans le pays, cette attaque est l’une des plus meurtrières.

À cette occasion, les chefs de la junte avaient promis de gagner la guerre contre le terrorisme au Mali. Jusqu’à présent, aucun groupe n’a revendiqué l’attentat, mais des attentats similaires sont généralement revendiqués par Al-Qaida au Maghreb islamique. Malgré la présence des forces de maintien de la paix françaises et de l’ONU au Mali, les groupes armés sont toujours très actifs dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Depuis 2012, les militants ont mené de violentes attaques dans le nord et le centre du Mali, tuant des milliers de soldats et civils. En 2015, un accord de paix a été signé entre le gouvernement et certains groupes d’insurgés. Mais depuis lors, les conflits politiques et communautaires continuent d’alimenter les tensions dans le nord du Mali, compromettant ainsi la mise en œuvre de cet accord de paix.

You may like

In the news