Homosexualité : Un crime dans certains pays d'Afrique

Dans cet article, nous allons de façon non exhaustive dire quelques pays africains où les relations homosexuelles sont encore un crime et donc punies par la loi.

 

En Mauritanie, la peine de mort est prévue, conformément à la charia, pour les homosexuels.

 

Ce principe de peine capitale s'applique au Soudan, et dans le nord du Nigeria. Dans le reste du Nigeria, une loi adoptée en 2014 prévoit des peines allant jusqu'à 14 ans de prison.

 

Dans le sud de la Somalie, les homosexuels sont mis à mort dans les territoires contrôlés par les islamistes radicaux shebab, affiliés à Al-Qaïda.

 

La Tanzanie punit aussi l'homosexualité d'une peine minimale de 30 ans et pouvant aller jusqu'à la prison à perpétuité.

 

En Ouganda, l'homosexualité est punie d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à sept ans.

 

En Zambie, les relations homosexuelles sont punies d'un à 14 ans de prison.

 

Le Tchad a voté en mai 2017 une loi punissant les rapports sexuels entre personne de même sexe, avec une peine allant de 3 mois à deux ans de prison et une amende de 50.000 à 500.000 francs CFA.

 

Cependant, quelques pays ont décidé de ne pas réprimer l'homosexualité.

 

Nous pourrons citer entre autres le Gabon, la Côte d'Ivoire, le Mali, la République démocratique du Congo (RDC) et le Lesotho

Vous avez apprécié cet article? Restez informé en adhérant à notre newsletter!

commentaires

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire

à propos de l'auteur