CHAN 2021 : Le gouvernement renforce le dispositif sécuritaire dans les régions anglophones

Le 8 janvier 2021 à Yaoundé, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef) Joseph Beti Assomo a rassemblé tous les hauts responsables des services de sécurité et de renseignement dans le cadre d'une réunion d'évaluation de la situation sécuritaire du pays en vue de la prochaine compétition qui se tiendra au Cameroun du 16 janvier au 7 février 2021. Cette réunion a conduit à la prise de dispositions spéciales en vue d'une couverture sécuritaire maximale de cet évènement et ces mesures "portent notamment sur la sécurisation des transports, des sites d'hébergement ainsi que des sites d'entrainement et de compétition".

 C'est une réponse à la menace proférée par un leader sécessionniste, car le 6 janvier "le président par intérim" de la république d'Ambazonie demandait au président par intérim de la CAF de "surseoir à l'organisation du CHAN à Limbé". 

"J'attire par cette lettre votre attention, celle de la FIFA et de la CAF, de toutes les équipes jusqu'ici programmées pour jouer à Limbé et de tous les spectateurs potentiels que l'ensemble du territoire de l'Ambazonie, y compris Limbe, est une zone en guerre et n'est accessible pour aucun match international en ce moment".

 Et selon le Mindef, le moindre acte pouvant ébranler la sécurité pendant le CHAN serait très mauvais pour l'image du pays qui accueillera le CHAN en 2022.

Vous avez apprécié cet article? Restez informé en adhérant à notre newsletter!

commentaires

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire

Article similaires
à propos de l'auteur

Jeune traductrice indépendante qui aime tous ce qui a trait à l'écriture et au partage des connaissances, une manière pour moi de mettre des couleurs dans vos vies.