Téléphonie : Voici comment le paiement des 33% de taxe sur vos téléphones sera prélevé

La taxation des téléphones, ordinateurs portables et tablettes à l’importation est annoncée par le gouvernement camerounais. Le consommateur devra s’acquitter de ladite taxe en cas de défaillance de l’importateur ou du vendeur. Cette mesure entrera en vigueur le 15 octobre 2020. Un aperçu d’une décision qui suscite déjà des controverses et des inquiétudes avant son entrée en vigueur.

En lisant le document rédigé conjointement par les ministres des finances et des postes et télécommunications, il ne s’agit pas d’une nouvelle taxe mais d’un nouveau mode de paiement numérique des droits de douane.

Ainsi, les téléphones portables et les tablettes électroniques pourront être importés avec suspension des droits de douane et des taxes, hormis les cas où l’importateur effectue un paiement spontané des droits dus, peut-on lire dans le document.

Dans ce cas, l’importateur lève une déclaration en douane et procède immédiatement au paiement des droits de douane et des taxes exigibles. Une fois le paiement effectué, la plate-forme est informée par l’administration des douanes afin d’éviter une double imposition ultérieure.

« Les téléphones portables en usage au Cameroun qui ont déjà été connectés, au moins une fois, à un réseau téléphonique d’un opérateur local de télécommunications avant le 1er octobre 2020, sont considérés comme dédouanés et ne sont donc pas concernés par la nouvelle taxe ».

Gilles Innocent Diffouo, chef de la cellule législation/douanes.

Quant aux paiements, ils seront effectués sur une plateforme numérique mise en place par le gouvernement. Les frais de douane s’élèvent à 30 % de la valeur du téléphone au départ de l’usine.

Pour les voyageurs séjournant temporairement au Cameroun et utilisant leurs téléphones et terminaux en roaming, les téléphones portables sont également exonérés de cette taxe, révèle le communiqué de presse du gouvernement.

Toutefois, on pourrait penser que les caisses de l’État sont pratiquement vides car cette loi du MINFI a été élaborée il y a longtemps, mais elle a été adoptée cette année. Le problème que se posent de nombreux internautes est de savoir comment l’État va récupérer cet argent auprès des utilisateurs de ces dispositifs mobiles. Il convient également de noter que si cette loi est maintenue, l’importation de téléphones sera considérablement réduite, de sorte que l’État ne pourra pas percevoir les taxes nécessaires pour remplir les caisses.

You may like

In the news