Cameroun : Téléchargement des applications bientôt facturées par l’Etat

À travers la plateforme mise en place par la société Arintech, l’agent du gouvernement tout aussi controversé dans ce projet de collecte numérique des droits de douane et des taxes, en effet, chaque usager de téléphone ou de tablette paiera 200 FCFA chaque fois qu’il télécharge une application mobile sur son portable ou tablette. « Ces droits et taxes sont directement déduits par le fournisseur d’accès de l’opérateur téléphonique, du crédit téléphonique de l’abonné, qui a procédé au téléchargement », précise la décision gouvernementale du 13 mars 2020.

Toujours selon ledit texte:

« Les opérateurs de téléphonie doivent mettre en place leurs systèmes d’information afin que l’abonné qui initie le téléchargement d’un logiciel via son téléphone ou sa tablette soit automatiquement informé du coût du logiciel et lui offre la possibilité d’y renoncer s’il le souhaite ».

Les droits de douane et les taxes perçus numériquement par les opérateurs de téléphonie lors du téléchargement d’applications mobiles doivent être remis à l’administration des douanes au plus tard le 15 du mois suivant, comme dans le cas des téléphones et des tablettes.

You may like

In the news