Cameroun : Plan présidentiel pour la reconstruction du NOSO – Concept axé sur le développement et la paix

Le plan de réhabilitation des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vise à améliorer les conditions de vie de la population, à consolider l’unité nationale et la cohésion sociale.

Depuis près de quatre ans, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays connaissent un certain degré de troubles sociaux. Afin de trouver des solutions durables à la tension sociopolitique, le Président de la République, Paul Biya, a convoqué le Grand Dialogue National qui a abouti, entre autres recommandations, à la formulation d’un vaste programme de redressement, de construction et de développement des régions troublées. C’est ainsi qu’est née une idée, baptisée Plan présidentiel pour la reconstruction et le développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en abrégé PPRD-NW/SW.

Synthèse du plan

Placé sous la supervision du Premier ministre, le plan vise à réaliser des projets dans les deux régions en se concentrant sur trois domaines prioritaires, à savoir : le rétablissement de la cohésion sociale, la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures de base et la revitalisation de l’économie locale. Pour une mise en œuvre effective et efficace du plan, d’autres sous-organes comme le Comité de pilotage, la Coordination nationale, les Comités de suivi régionaux et le Partenaire de mise en œuvre ont été créés le 3 avril 2020. Ceci est conforme à un décret signé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, qui a établi le cadre organique de la mise en œuvre dudit plan. Le plan est une composante de la Stratégie nationale de développement (SND) préparée pour une période de dix ans afin de réduire les effets de la crise sur la population et de reconstruire l’économie des deux régions. Le coût de la mise en œuvre pour une période de deux ans est estimé à 89.682.938.100 FCFA, le gouvernement du Cameroun devant fournir entre 10 et 15 % de la somme totale.

Un plan opérationnel et un budget annuel de 36 milliards de FCFA, 321 millions ont été adoptés le 13 mai 2020 par le Comité de pilotage du plan.

Selon le plan annuel présenté par le coordinateur national du PPRD-NOSO, Paul Tasong, le budget annuel adopté sera utilisé pour l’exécution de projets réservés de mai 2020 à avril 2021. Elaboré sur la base des trois domaines prioritaires, le plan fait suite à une évaluation socio-économique réalisée par le gouvernement camerounais pour estimer l’impact de la crise.

En ce qui concerne la reconstruction des infrastructures, 60 écoles seront construites dans le délai d’un an dans la région du Nord-Ouest et 45 écoles dans la région du Sud-Ouest, pour un coût estimé à 10 milliards de FCFA. Quelque 25 centres de santé seront construits dans la même période dans la région du Nord-Ouest et 20 dans la région du Sud-Ouest. Le plan prévoit en outre la construction de 155 points d’eau équipés de systèmes solaires dans les deux régions, pour un coût unitaire de 33 millions de francs CFA.

En matière de production agricole, quelque 1 000 hectares de terres agricoles seront rétablis dans la région du Nord-Ouest et 700 hectares dans la région du Sud-Ouest, pour un coût estimé à 1 milliard 200 millions de francs CFA. Des marchés aux bestiaux et aux cultures de rente seront construits dans les deux régions ainsi que des fours solaires pour le séchage du cacao. Les documents administratifs perdus seront rétablis pour quelque 30 000 citoyens dans chacune des régions.

Tâche du PNUD

À la demande du gouvernement du Cameroun, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a été désigné comme partenaire de mise en œuvre du plan. L’agence des Nations Unies utilisera donc son expertise internationale pour assurer la réalisation efficace des projets sur la base d’un ensemble de principes et conformément à son mandat, ses règles et ses règlements qui sont basés sur l’impartialité. Dans le cadre de la promotion du relèvement dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, le PNUD travaillera également en étroite collaboration avec les organisations de la société civile et soutiendra le renforcement de leurs capacités. L’organisme des Nations unies et contribuera à stimuler l’économie locale. Trois résultats pragmatiques ont été envisagés par le PNUD, à savoir : le renforcement de la cohésion sociale, la réhabilitation des services sociaux et le renforcement de l’économie locale

Le PNUD va promouvoir des moyens de subsistance durables pour les groupes touchés en utilisant une approche de soutien des compétences, des ressources et de l’expertise locale. Cette approche vise à aider les personnes touchées par la crise à devenir financièrement indépendantes et donc à contribuer au redressement économique local et à réduire leur dépendance.

You may like

In the news