Cameroun : Les autorités policières frappent les avocats à Douala

Une série de vidéos d’avocats brutalisés par la police circule depuis mardi soir sur les réseaux sociaux. Sur les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, les policiers et les gendarmes venus sur place ont violenté des avocats vêtus de noir.

Selon les informations recueillies, cette agression a eu lieu le mardi 10 novembre 2020 dans une salle d’audience du tribunal de Bonanjo, au moment où les policiers (policiers et gendarmes) ont violemment roué de coups les avocats. Bien qu’il soit difficile de connaître le fond du problème, Maître Hyppolyte Meli, faisant sienne la version de Maître Laurent Moukam, nous éclaire sur le sujet :

« A l’occasion, les avocats se sont mobilisés en grand nombre (plus de 500) pour solliciter la mise en liberté provisoire de ces deux confrères ». Après des débats houleux entre les avocats et le parquet, le juge en charge du dossier a mis le dossier en délibéré sur la demande de mise en liberté pour l’audience du 25 novembre 2020. Cela a véritablement irrité les avocats qui s’attendaient à une décision sur le siège ou tout au plus à un délibéré à bref délai. Les voix se sont élevées, le juge a suspendu l’audience. Les gendarmes et policiers présents en nombre impressionnant dans la Cour du Tribunal ont fait irruption dans la salle d’audience », a-t-il conclu.

Vous trouverez ci-dessous les vidéos des violences infligées à ces avocats par les forces de l’ordre

You may like

In the news