Cameroun : introduction du paiement électronique des frais de dédouanement pour les téléphones portables

Le paiement des frais de dédouanement pour les téléphones portables et les tablettes au Cameroun se fera désormais via une plateforme électronique. Cette mesure est entrée en vigueur le 1er octobre 2020, selon une déclaration conjointe signée par les ministres des finances et des télécommunications du pays.

Selon les autorités, cette nouveauté est conforme à l’article 7 de la loi de finances 2019 du Cameroun qui prévoit une taxe sur l’importation des téléphones portables et des tablettes dans le pays.

Une plateforme électronique pour le dédouanement au Cameroun

Les importateurs de gadgets électroniques devront désormais effectuer le paiement de leurs procédures de dédouanement en utilisant une plateforme électronique mise en place à cet effet par le gouvernement. Les modalités de mise en œuvre de cette nouvelle mesure avaient déjà été exposées dans une précédente déclaration commune du 13 mars 2020.

« En plus d’être un moyen d’assurer un processus de collecte des recettes douanières plus fiables, cette méthode innovante de paiement des frais de dédouanement vise également à renforcer la sécurité des communications mobiles au Cameroun », ont déclaré les ministres dans leur déclaration publiée le 29 septembre.

Ils ont expliqué que tous les téléphones et appareils mobiles actuellement en usage dans le pays, et qui ont été connectés au moins une fois au réseau d’un opérateur local de téléphonie mobile avant le 1er octobre 2020, seront considérés comme dûment dédouanés – et ne seront donc pas affectés par la nouvelle disposition.

« Les téléphones mobiles des voyageurs qui sont en séjour temporaire au Cameroun et qui utilisent leurs téléphones et autres appareils mobiles en mode itinérant sont également exclus du processus », ont-ils ajouté.

Exigences du règlement

Dans le cadre de cette mesure, les importateurs et les détaillants de téléphones mobiles auront l’obligation d’indiquer aux acheteurs potentiels si le téléphone mobile qu’ils exposent à la vente a été ou non homologué selon la procédure prévue.

Pour les utilisateurs qui achètent un téléphone ou un appareil mobile qui n’a pas été autorisé, il est possible d’effectuer le paiement en utilisant une option de facturation automatisée grâce à la plateforme de paiement électronique spécialement créée à cet effet, ont expliqué les autorités.

Le gouvernement déclare qu’il compte sur la collaboration non seulement des importateurs de téléphones et d’appareils mobiles, mais aussi des opérateurs de réseaux mobiles, des agences gouvernementales et d’autres parties prenantes pour la mise en œuvre réussie de la nouvelle dispense.

Cette initiative s’inscrit dans la stratégie du Cameroun visant à rendre certaines transactions officielles plus simples et plus conviviales.

Le Cameroun a un marché en plein essor pour les téléphones mobiles et autres appareils mobiles. Selon les statistiques, le pays compte au moins 23 millions d’abonnements à la téléphonie mobile en janvier 2020, ce qui représente environ 90 % de la population totale.

You may like

In the news