Boko Haram : Les forces armées arrêtent le fabricant de bombes pour les terroristes

Les troupes de l’opération FIRE BALL ont arrêté un membre de Boko Haram qui est spécialisé dans la fabrication d’engins explosifs improvisés (EEI) pour le groupe terroriste.

Au cours de l’opération de nettoyage des restes du Boko Haram/des terroristes de l’État islamique d’Afrique de l’Ouest, les troupes ont appréhendé le terroriste dans le Super Camp 19 Bitta. La déclaration du réalisateur par intérim de l’Organisation des médias de défense, le Général de brigade Bernard Onyeuko, a été faite samedi.

Onyeuko a déclaré que les soldats ont déjoué une tentative des terroristes d’attaquer le Super Camp 19 Bitta de l’armée et ont tué un grand nombre de leurs combattants.

Les troupes ont également récupéré une boîte d’outils de service et une bouteille de gaz des terroristes.

Selon la déclaration :

« Les troupes de l’opération FIRE BALL, dans le cadre de la poursuite d’une opération de nettoyage agressive visant à éliminer les restes du Boko Haram/État islamique d’Afrique de l’Ouest, ont continué à enregistrer de nouveaux succès dans leurs enclaves identifiées dans la région du nord-est. Le 11 novembre 2020, les troupes du 151e bataillon déployés dans la zone d’intervention spéciale Miyanti, agissant sur la base de renseignements crédibles, se sont lancées dans une patrouille de combat agressive pour éliminer les éléments de Boko Haram dans leur cachette dans la zone générale du village de Ladantar. Néanmoins, les troupes implacables ont donné la chasse et ont infligé de lourdes pertes aux terroristes en fuite. Au lendemain de cette rencontre décisive, deux terroristes de Boko Haram/ISWAP ont été neutralisés et un expert en engins explosifs improvisés (IED) a été capturé. De plus, le matériel capturé comprend une boîte d’outils de service, une bouteille de gaz soupçonnée d’être utilisée pour fabriquer des IED ».

You may like

In the news