Arrestation d’un ressortissant camerounais au Malte muni d’un faux passeport français

Pour le journal Malte Today, ce jeune homme est passé devant le tribunal et a été condamné à six mois de prison.

L’arrestation d’un Camerounais de 25 ans d’identité non dévoilée, a été effectuée sur le territoire maltais. Le jeune homme était en possession d’un faux passeport français correspondant à une autre personne. Celui-ci fut jugé et condamné à six mois de prison, à en croire le journal Maltetoday. Après avoir purgé une peine de prison, une expulsion est prévue. Muni de ce passeport français, et vivant en Allemagne, a tenté de se rendre au Royaume-Uni. Pour ce faire, on lui aurait dit qu’il serait plus facile de le faire depuis Malte plutôt que l’Allemagne.

Contrebande de faux passeports

Lors de la condamnation du Camerounais, le magistrat Joe Mifsud a déploré le trafic de passeports illégaux. De plus, Il a réclamé une réquisition plus stricte de tous les responsables du trafic d’êtres humains.

Au cours de l’année dernière, le nombre de personnes essayant ainsi d’entrer et sortir de Malte en possession de faux papiers a triplé. Cela représente un accroissement significatif par rapport aux deux tiers des personnes mises en accusation en 2018.

Une chaîne de criminels produisant des pièces facilitant l’immigration clandestine

De son côté, la police soupçonne un réseau de criminels produisant des documents d’immigration clandestine en Afrique de l’Ouest comme étant à l’origine d’une vague d’arrestations, qui a pris de l’ampleur après la réouverture des frontières de Malte suite à la fermeture de la Covid-19.

Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la première fois depuis le début de l’année qu’un Camerounais vivant à l’étranger est mêlé à des affaires douteuses. Ainsi en juillet dernier, deux ressortissants camerounais et une femme philippine furent arrêtés aux Philippines. Ces personnes étaient impliquées dans une affaire d’escroquerie liée au dollar noir dans la ville de Makati.

Parmi les personnes appréhendées se trouvait un ressortissant camerounais, Chubmh Ngeibuh Festus alias James Morgan, 37 ans. Quant à l’autre suspect, toujours de nationalité camerounaise, il a été identifié comme étant Etimbe Eyonga. Par ailleurs, le suspect philippin Jinky Candelaria a été arrêté.

You may like

In the news